Robert Bege

Ce peintre hongrois, né le 27 mai 1987, nous offre à travers ses tableaux un réel traversé par une puissante énergie. Celle-ci peut-être une force au repos, comme peut l’exprimer ce Lion à la crinière sublime contemplant majestueusement ce qui l’entoure. Mais ce repos est rare. La nature se déchaîne et on sent que la traverse une énergie tout à la fois dévastatrice et créatrice. « L’arbre astral » et les « Branches cosmiques » sont en pleine symbiose mystique, mais le « Temps pliant l’orage » soumet notre simple univers et la « Poussière d’homme » défait ce que même la mémoire ne pourra ressouder.

            L’artiste nous dévoile, dans l’émerveillement qui nous gagne en le percevant, une perception magique du mystère dans les liens du microcosme et du macrocosme. Nous ne sommes ni dans le calme tranquille du contemplateur – le lion semble l’exception, mais il n’a pas la conscience tragique de sa propre perte – ni dans la perception d’une sérénité. Nous percevons ce qui se défait – y compris dans l’infini cosmique.

            Tout artiste authentique éveille, et Robert Bege est de ceux-là.

COPYRIGHT - JEAN YVES GUIGOT