Klervi Bourseul

Les encres et gravures de Klervi Bourseul évoquent un univers hybride entre l’homme et l’animal, entre le rêve et le cauchemar. À travers des silhouettes fantomatiques, l’utilisation de la transparence associée à des touches de peinture épaisses, se crée un dialogue entre l’effrayant et le séduisant. L’artiste provoque des renversements, opposent des éléments, crée des couples improbables.Les thématiques, centrées autour du vivant : la figure animale, la figure humaine et le végétal véhiculent avec elles leurs symboliques. Ces éléments, une fois couchés sur le papier se métamorphosent encore pour révéler un autre monde. Le geste de peindre, graver ou dessiner cherchant sans cesse à exprimer l’inconscient.On peut discerner ici un oiseau, un insecte, ou encore une silhouette humaine. Ces éléments figuratifs ne sont pourtant pas là pour nous narrer une histoire mais plutôt pour évoquer chez le spectateur, à travers leur croisement, la part d’ombre, de doute et de questionnement inhérents à notre existence, manière d’évoquer la vanité humaine comme le faisaient les peintres flamands au 17ème siècle.Les réalisations de Klervi Bourseul sont instinctives, sans croquis préalable, mais dans un rapport étroit du corps, du geste avec la matière qu’elle travaille. L’élaboration de son oeuvre se fait par collage, composition et recomposition, dans le plaisir de peindre, de graver, de jouer avec le hasard, à la manière des dadaïstes et de l’écriture automatique. Nathalie Petit, directrice artistique de l’événement Cycle Art Contemporain Tregunc.

            Née à Lorient en 1984. Elle est à la fois peintre et graveur et est installée aujourd’hui à Pont-Aven. De 2004 à 2009, elle a fait ses études à l’école Européenne Supérieure d’arts de Bretagne à Quimper et est sortie diplômée avec son DNSEP avec mention. En 2013, elle eu sa première exposition personnelle dans le cadre de l’événement «Arts à la pointe» en Bretagne. En 2015, son travail a été remarqué lors d’une exposition de groupe à la galerie Plateforme à Paris. A la suite, elle a été invitée à illustrer un livre d’artiste de l’écrivain Vincent Ravalec, et à exposer à la Galerie Grand’Eterna à Paris. En Mars 2016, elle eu sa seconde exposition personnelle grâce au soutien de la Maison de la poésie du pays de Quimperlé avec qui elle a fait de nombreuses rencontres, qui ont permis différentes collaborations sur plusieurs livres avec des poètes et éditeurs français et belges. En Mai 2016, le site d’expérimentation artistique «Le village» à Bazouges la Pérouse non loin de Rennes lui propose une exposition personnelle. En Janvier 2017 est prévu une nouvelle exposition de son travail à la galerie de l’Iroise à Brest, un lieu soutenu par la Drac région Bretagne.

COPYRIGHT - JEAN YVES GUIGOT